Followers

New York Times - Ships and Shipping

Booking.com

Monday, 10 September 2012


Le cargo MSC Flaminia est arrivé à sa destination finale


PLANETE - MSC FLAMINIA
PLANETE - MSC FLAMINIA | Bellenand Jonathan/Marine Nationale

Le cargo accidenté MSC Flaminia est arrivé dimanche 9 septembre dans le port de Wilhelmshaven, sa destination finale dans le nord de l'Allemagne, près de deux mois après l'accident dont il a été victime dans l'Atlantique. Le porte-conteneur de 300 mètres de long a été remorqué et escorté par trois bateaux, a précisé le commandement général allemand des urgences en mer.

"Dans les jours à venir, de nouvelles inspections vont être effectuées à bord afin de garantir la sécurité", a-t-il ajouté dans un communiqué. "Le parquet va ensuitemener son enquête sur les causes de l'accident et chercher le marin disparu. C'est seulement après cela que le déchargement pourra commencer", a-t-il conclu.
RÉPARATION EN ALLEMAGNE
Le navire a été victime d'un incendie et d'une explosion qui ont fait un mort, un disparu et un blessé victime de brûlures et qui se trouve dans un état critique, le 14 juillet dans l'Atlantique. Il doit être réparé en Allemagne où il a été remorqué par le Fairmount Expedition avec l'escorte de deux autres bateaux, les remorqueursAnglian Sovereign et le Carlo Magno, tous trois opérés par la société néerlandaise spécialisée Smit.
Au terme de semaines de spéculations sur la nature exacte de la marchandise du cargo, qui venait des Etats-Unis, des inspections ont établi fin août que le navire était en état de remonter la Manche sans risque. Elles ont également démontré que la partie dangereuse de la cargaison (une quarantaine de tonnes de déchets de PCB) avait été détruite dans l'incendie, alors que le navire était à 1 800 km des côtes françaises et anglaises.
Le bateau, qui transportait 2 876 conteneurs au moment de l'explosion, a tourné pendant plus d'une semaine à 50 km au sud-ouest de l'Angleterre, le temps d'organiser une inspection par des agents publics allemands, néerlandais, britannique et français, avant que Berlin ne donne le feu vert à son retour.

Source: Le Monde, France.

No comments:

Post a Comment